Exporter Chine Taïwan Hong-Kong Inde Corée Japon Singapour Thailande N. Zélande Australie
 
Les services
· Référencement
· Positionnement publicitaire
· A propos de Neodia
· Presse
· Contacts
Interviews
· Corine Cachard: s'implanter en Chine
· c
· c
· c
· c

 


6 concepts français qui peuvent s'exporter en Asie

On le sait, la France est reconnue dans le monde entier pour plusieurs fleurons de sa culture et de son industrie. La gastronomie, la haute couture ou l’aéronautique sont autant de domaines dans lesquels la France fait rêver. Et s’il y a bien un marché sur lequel la France peut appuyer le développement de son économie, c’est bien l’Asie, où la culture française rayonne. Voici une liste de cinq concepts français prêt à briller en Asie.

La gastronomie, fleuron de la culture française

En 2010, la gastronomie française a été inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. C’est la première fois qu’un pays inscrivait ses traditions culinaires dans la célèbre liste du patrimoine culturel mondial. Des plats les plus typiques de la gastronomie française comme les escargots ou les grenouilles en passant par les fromages ou le vin, la cuisine française attire le monde entier et particulièrement l’Asie. De nombreux restaurants au concept français peuvent donc s’implanter en Asie et régaler les papilles de la communauté asiatique.

Partie importante de la gastronomie française, le vin vaut à la France une réputation en or partout dans le monde. Et c’est en Asie que le vin français s’exporte le mieux. En 2013, l’Asie du Nord représentait 20% des exportations de vin et spiritueux pour un peu plus de 2 milliards d’euros. Pour surfer sur l’amour du vin, le concept de bar à vin est un concept français qui peut s’exporter en Asie. Sélections de bons vins, conseils de sommeliers et atmosphère chic et détendue ont toutes les chances pour faire du bar à vin un concept réussi.

Autre concept indissociable de l’identité française, la boulangerie et sa baguette de pain ont toutes les chances de réussite en Asie. S’il y a bien un produit qu’aucun autre pays ne produit mieux que la France, c’est bien la célèbre baguette de pain. Ainsi, de plus en plus de boulangeries ouvrent en Asie. Mais encore faut-il maitriser l’art de la baguette et du croissant. Une place à se faire pour des boulangers français prêt à tenter l’aventure entrepreneurial en Asie.

Le prêt à porter et les cosmétiques « made in France »

Le « made in France » fait briller de nombreux yeux à travers le monde, particulièrement dans le secteur de la mode. Si les grandes marques de luxe comme Louis Vuitton, Chanel ou Dior visent depuis plusieurs années déjà le marché asiatique, tout le secteur du prêt-à-porter français « made in France » pourrait jouer sa carte sur le marché asiatique. Qualité des matières, coupes et design soignés, toutes les marques peuvent séduire. Et il en va de même pour la maroquinerie, tout aussi appréciée en Asie.

Dernier concept phare de la production française, les cosmétiques. Ils sont en fait la première exportation française dans le monde avec 25% des exportations. Si l’Oréal représente le premier acteur des cosmétiques, le concept peut se décliner en petites productions et séduire les marchés asiatiques. Des parfums conçus de manière artisanale en petite production ont aussi toutes les chances de réussir à s’exporter en Asie.

Les sports d'hiver

La France ne brille pas uniquement en Asie que par l'exportation de ses produits de luxe. La France en tant que destination touristique fait vendre en Asie depuis des années. Cependant la grande majorité des touristes asiatiques se limitent à la traditionnelle visite de Paris ou du Sud de la France. Le potentiel du massif des Alpes est actuellement largement sous-estimé par les agences Asiatiques. Pourtant avec plus de 50 millions de journées-skieur vendues, la France reste la première destination de sports d'hiver au monde. Pas étonnant de voir dès lors des touristes étrangers, en particulier asiatiques, craquer pour le charme de nos villages d’altitude et faire un achat d'appartement sur Chamonix ou Tignes, comme ceux proposés par le promoteur immobilier en Haute-Savoie MGM Constructeur.

Les saas du domaine de la finance

Les Fintechs françaises compte parmi les plus avancées au monde. On peut distinguer deux groupes au sein de ce secteur d’activité. Les fintechs grand publics à forte notoriété mais très spéculatives comme Qonto, Leetchi, Compte Nickel ou Morning. Ces sociétés n’ont pas de business model pérenne et perdent beaucoup d’argent. Les fintechs grand public comme les néobanques se voient opposer des obstacles réglementaires spécifiques à la banque qui leur ferment les portes de la plupart des marchés asiatiques.

L’autre famille de Fintech sont les éditeurs solutions saas qui s’adressent plutôt aux entreprises, qu’elles font payer pour un service donné. C’est le cas de l’expert-comptable.com qui propose un service d’expert comptable en ligne en partie automatisé, en partie géré par des humains. C’est le cas aussi de solution saas pure comme Spendesk. Cette dernière peut facilement s’exporter dans tous les pays et notamment en Asie qui se digitalise à marche forcée contrairement au service de l’expert comptable qui requiert une équipe sur place.

La gestion de biens immobiliers 

La France est d'une part, connue pour ses fleurons de la gestion immobilières de courts séjours (Accor Hôtels, dans lequel un groupe chinois a pris une participation, Club Med racheté par un fonds chinois, Pierre et Vacances dans lequel un groupe chinois à égalemnt pris une participation) et d'autre part, reconnue dans le domaine de l'éducation et du haut niveau de ses écoles et universités prestigieuses. Soucieuse du bien être de ses étudiants, elle a un savoir-faire certain dans le domaine des logements étudiants. Le CNOUS/CROUS offre des bourses et des logements aux étudiants dans des cités universitaires. Mais il existe également des sociétés privées sur ce créneau comme Neoresid qui propose des résidences étudiantes dans plusieurs villes de France. Ce type d'immobilier à destination des étudiants pourrait trouver sa place en Asie, qui est jusqu'ici plutôt centré sur de l'immobilier classique. De là à dire qu'il y a pour elles, un vrai potentiel de développement en Chine.

 

 


 

Editeur : Neodia International, 176, rue de grenelle, , 75007 Paris, France

Crédits: Conception et contenu: Raphaël Richard | Agence de webmarketing: Neodia | Agence de référencement: CVFM

Services webmarketing: Formation intensive au webmarketing | Guide anti Phishing | Guide anti cybersquatting | Guide du positionsquatting | Guide du commerce électronique