Exporter Chine Taïwan Hong-Kong Inde Corée Japon Singapour Thailande N. Zélande Australie
 
Les services
· Référencement
· Positionnement publicitaire
· A propos de Neodia
· Presse
· Contacts
Interviews

 


Opportunités de développement en Asie dans le domaine de la mode

 

La mode française est de renommée internationale. Le continent asiatique, en pleine mutation culturelle et économique, l'a bien remarqué et offre de réelles opportunités de développer l'élégance et le raffinement "made in France".

L'Asie a un immense potentiel d'attraction

La Chine, l'Inde et les autres pays asiatiques forment le continent le plus peuplé du monde : plus de quatre milliards d'habitants, ce qui représente donc 60 % de la population mondiale. Mais l'Asie n'est pas qu'une superpuissance démographique, c'est également un continent qui s'est considérablement développé économiquement. Depuis plusieurs années on sait que la Chine deviendra la première puissance économique mondiale. C'est peut-être déjà le cas. Depuis que la Chine s'est ouverte au capitalisme, de très grandes fortunes se sont créées et le niveau de vie moyen a considérablement augmenté.

Les chinois, comme le reste des asiatiques ont maintenant des moyens financiers importants et ils veulent investir !

L'Asie adore la mode française

Pour le asiatiques, le nec plus ultra aujourd'hui est d'adopter un mode de vie à l'occidental. Les chinois, notamment, envient ce qui est caractéristique des occidentaux. La mode fait partie de ce pouvoir d'attraction. A fortiori la mode française. Entreprises françaises de mode, tournez-vous vers ce marché asiatique où les opportunités de développement sont garanties !

Dans la mode française, la haute couture se distingue. Les grandes fortunes asiatiques adorent se parer des plus belles créations françaises. C'est le rêve de la nouvelle bourgeoisie d’Extrême-Orient. Cela répond aussi à une profonde mutation culturelle. Les japonais, réputés pour être attachés à leurs traditions ancestrales, ont depuis longtemps adoptés le mode de vie occidental. Eux-aussi sont friands de cette mode, la nôtre, et les japonais ont également un fort pouvoir d'achat et de consommation. C'est pourquoi des marques de vêtements de mode, déjà largement implantées en Europe comme André, vendeur de chaussures pour femme ou La Halle, qui propose des chaussures de tous types, pourraient assez facilement s'y développer. Le groupe Vivarte, autrefois dénommé André, a d’ailleurs signé un accord avec la Chine en 2014, qui lui permettra de vendre ses boots pour femme dans plus de 200 boutiques .

Quand la France expatrie son savoir-faire

La France est renommée pour l'excellence dans certains domaines dont la gastronomie, le cinéma, l'art mais aussi la mode. Ce savoir-faire dans la mode, la France s'est mise tout doucement à l'exporter. Il existe un style vestimentaire à la française, et la haute couture en est son plus chic représentant. Mais les asiatiques aiment aussi nos marques de parfums, notre art de la joaillerie... La mode est un secteur d'activité large qui regroupe de nombreux corps de métiers. L'Asie est friande d'apprendre toutes ces compétences françaises, alors nos entreprises françaises doivent absolument saisir cette chance et se tourner vers un marché potentiel aussi grand que lucratif !

De plus, la France a encore du retard dans ses capacités à exporter (que ce soient ses talents, forces de travail et ses produits) en comparaison de l'Allemagne par exemple.

Former la concurrence : un faux débat !

La mode française s'expatrie donc bien en Asie. Trop bien diront certains. Pour mieux assimiler la mode française, les asiatiques demandent à se former à ses métiers. Ainsi, de nombreux créateurs et professionnels de la mode française ont accepté de venir former dans les pays d'Asie, les "locaux", et dévoiler ainsi un peu des secrets du "made in France".

D'emblée est née le débat franco-français de la nécessité de former la concurrence à l'étranger. Pourtant, on devrait être fier d'avoir une telle reconnaissance mondiale dans le domaine de la mode. Voyons plutôt cela comme un échange culturel. Que de nouveaux talents asiatiques émergent dans la mode n'empêchera pas aux français de continuer à exporter leurs produits. Il restera cette exception de l'élégance et du raffinement à la française. Il s'agit donc là d'un faux débat.

Ainsi, concernant l'Asie, devant un tel marché, avec un tel pouvoir d'attraction, les entreprises françaises doivent (et ont tout intérêt) s'investir davantage. Continuez à innover, créer et exporter ce qui fait l'excellence et la renommée de notre pays.


 

Editeur : Neodia International, 176, rue de grenelle, , 75007 Paris, France

Crédits: Conception et contenu: Raphaël Richard | Agence de webmarketing: Neodia | Agence de référencement: CVFM

Services webmarketing: Formation intensive au webmarketing | Guide anti Phishing | Guide anti cybersquatting | Guide du positionsquatting | Guide du commerce électronique